LA RUELLE FOURRURE, ATELIER-BOUTIQUE

Serge Boulanger, artisan de la fourrure

SERGE BOULANGER, ARTISAN DE LA FOURRURE

Serge Boulanger est tombé dans la fourrure quand il était petit. Depuis plus de 40 ans, il pratique avec passion le métier d’art patrimonial d’artisan de la fourrure qu’il a appris de son père, Florian Boulanger, qui l’a lui-même pratiqué une cinquantaine d’années.

 

Beauceron d’origine et fils de cultivateur, Florian Boulanger s’installe à Montréal dans les années 1950, où il travaille dans plusieurs ateliers de fourrure. Polyvalent, il y sera tour à tour mouilleur, débloqueur, bloqueur, opérateur, fermeur et tailleur. Parallèlement à son travail dans des maisons de couture, il possède un petit atelier dans le sous-sol de sa résidence. C’est là qu’il transmet les ficelles du métier à son fils.

 

Bien formé par son père pour travailler la fourrure, Serge souhaite ajouter d’autres cordes à son arc. Avec Francine Monfette, formée en patrons et en finition de fourrure, il devient également designer, patronniste et apte à faire la finition de ses pièces. Il peut ainsi créer toutes ses pièces, de A à Z.

 

De 1989 à 1994, Serge possède une boutique spécialisée dans le vison à Laval. Par la suite, jusqu’en 2010, son atelier est situé à la maison. Il habite alors dans la grande région de Montréal ou en périphérie.

 

Serge et sa conjointe, Marie-Josée Dugas, choisissent de s’établir en Gaspésie en 2010. Ils entreprennent des travaux sur leur propriété centenaire, située à Saint-Siméon. Ils aménagent un atelier-boutique de fourrure au sous-sol, avec une entrée indépendante. Ainsi naît La Ruelle – Fourrure, en 2013.

 

 

Pour en savoir plus sur la fourrure :

 

Conseil canadien de la fourrure
Institut de la fourrure du Canada
Lieu historique national du Commerce-de-la-Fourrure-à-Lachine
« Fourrure » sur Wikipedia

SERGE BOULANGER, ARTISTE

Depuis sa tendre enfance, Serge Boulanger s’adonne au dessin sous l’influence de son grand-père maternel. À l’école primaire, on lui confie la tâche de dessiner sur les tableaux de toutes les classes lors d’événements ou de thèmes spéciaux (Noël, Pâques. etc.). À la même époque, un enseignant de l’École des Beaux-Arts communique avec ses parents pour souligner son talent et tenter d’influencer son parcours vers les arts. Toutefois, l’art n’étant pas perçu comme un secteur gage de succès, ils ne donnent pas suite à cette opportunité.

 

L’intérêt de Serge pour l’art demeure en dormance de l’adolescence jusqu’à l’âge de 40 ans, alors qu’il reçoit un ensemble de peinture. Ce déclencheur l’incite à se remettre au dessin, à suivre des cours et à produire de magnifiques peintures animalières ou de personnages issus de son imaginaire. Comme sa mère, adepte de récupération, il affectionne particulièrement toutes les matières auxquelles il peut donner une seconde vie, et les transforme en sculptures ou en mobiliers.

 

À présent, tous ceux qui côtoient Serge le décrivent comme un passionné, doté d’un sens de la créativité et de l’imagination hors du commun. Tout ce qu’il touche devient une œuvre d’art!

Une expérience tout confort dans un lieu imprégné d’art, de nature et de patrimoine

LA RUELLE
253, boulevard Perron Est
Saint-Siméon-de-Bonaventure
(Québec)  G0C 3A0

LA RUELLE – FOURRURE
fourrure@laruelle.ca
418 534-4843

LA RUELLE – HÉBERGEMENT
hebergement@laruelle.ca
418 534-4143